SURPRISE!

SURPRISE!

 

La journée débuta assez durement pour la plupart d’entre nous dû à la courte nuit. En effet, quand ce n’était pas le froid glacial qui nous avait tenus éveillés toute la nuit, c’étaient les chiens errants qui nous offraient un concerto des plus inquiétants. Sans oublier les coqs qui, dès 4 heures trente du matin s’en donnaient à cœur joie pour réveiller les paresseux! Heureusement que la beauté époustouflante de la nature qui nous entourait nous vivifiait et que les enfants qui nous ont suivie aient bien voulu nous partager un peu de leur bonne humeur sur l’air de la Bamba.

Alors que nous devions commencer le fond de la murale et les ateliers avec les élèves dès 8h00 du matin, quelle ne fût pas notre surprise d’apprendre que nous étions en plein congé férié, le 7 juillet étant la fête des professeurs à Huilloc. Nous n’avions donc ni professeurs, ni élèves à notre disposition. Heureusement pour nous que le directeur, Cesar, ait bien voulu faire le voyage depuis Cusco, lieu de son domicile, pour nous accueillir avec tout notre matériel d’art!

Déjà en retard d’une journée (nous devions commencer le dimanche à faire le fond de la murale pour gagner du temps), les artistes ont enfin pu commencer à peindre vers 10h30-11h du matin. Se rendant compte qu’il fallait décaper le mur complètement pour éviter que la peinture ne s’écaille à chaque coup de pinceau, le groupe ne manquait pas d’imagination afin de solutionner les petits détails qui ralentissaient la production de la murale. Lorsque 16h sonna, le groupe, épuisé par l’altitude (nous étions à environ 3500 mètres) et par le manque de sommeil, avait néanmoins peint un fond qui allait faciliter le travail pour le reste de la semaine.

Préparation du fond

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.