Attention, tempête d’amour, de courage et d’espoir à Comas!

Attention, tempête d’amour, de courage et d’espoir à Comas!

Kasa de Kamu - Projet Mueve 2014
Association des Art-Thérapeutes Sans Frontières 5 ans ago

Association des Art-Thérapeutes Sans Frontières posted a photo:Photos par Caroline Yoeung… Read More

 
Kasa de Kamu - Projet Mueve 2014
Association des Art-Thérapeutes Sans Frontières 5 ans ago

Association des Art-Thérapeutes Sans Frontières posted a photo:Photos par Caroline Yoeung… Read More

 
Kasa de Kamu - Projet Mueve 2014
Association des Art-Thérapeutes Sans Frontières 5 ans ago

Association des Art-Thérapeutes Sans Frontières posted a photo:Photos par Caroline Yoeung… Read More

 
Kasa de Kamu - Projet Mueve 2014
Association des Art-Thérapeutes Sans Frontières 5 ans ago

Association des Art-Thérapeutes Sans Frontières posted a photo:Photos par Caroline Yoeung… Read More

 
Kasa de Kamu - Projet Mueve 2014
Association des Art-Thérapeutes Sans Frontières 5 ans ago

Association des Art-Thérapeutes Sans Frontières posted a photo:Photos par Caroline Yoeung… Read More

 

 

La Kasa de Kamu, c’est d’abord cet organisme située dans le quartier de Comas de Lima, réputée pour être très pauvre et dangereux. Celui-ci vient spécialement en aide aux jeunes filles du quartier qui vivent toutes sortes de problématiques tels que grossesses précoces, agressions sexuelles, problème d’identité sexuelle, relations familiales instables, etc. Puis, en mettant les pieds dans cette maison, on se sent tout d’un coup en sécurité. On rencontre ensuite la famille de Kamu, si chaleureuse, accueillante et généreuse, avant de rencontrer les personnes qui fréquentent la Kasa, des jeunes dont la réalité ne semble pas du tout rose et qui, pourtant, réussissent à sourire. Ce sont des jeunes tellement courageux qui en portent beaucoup sur les épaules et qui deviennent rapidement les êtres les plus attachants que vous rencontrerez. Le Projet Mueve 2014 a eu la chance de travailler avec ces jeunes!

Les danseurs du collectif Mueve 2014, soit Frédéric, Alexandre, Valérie et Marie-Ève, n’auraient jamais deviné à quel point les jeunes auraient du plaisir à apprendre à danser et à passer du temps avec eux. Ils avaient pour défi de créer une chorégraphie en moins de deux semaines en vue du spectacle de l’inauguration à ENSABAP, et ce, avec le groupe du matin et le groupe de l’après-midi. Il faut dire qu’ils ont franchement travaillé fort. Les ateliers se sont étendus sur 8 jours plutôt que seulement 5! Ainsi, les danseurs de Mueve ont alors initié des ateliers de danse zumba et de création sur de la musique contemporaine pour les jeunes filles du matin. Inspiré de la thématique du cycle de l’eau, ils ont aussi fabriqué des bâtons avec des rubans au bout qui leur servirent d’accessoires dans leur chorégraphie, rappellant ainsi l’évaporation de l’eau. Quant au groupe de l’après-midi, nos danseurs québécois ont donné la piqûre de la danse rockabilly jive aux jeunes péruviens!Tous ensemble, ils ont créé une chorégraphie, toujours dans la thématique environnement, mais cette fois-ci davantage axée sur la pollution dans les rues.

L’équipe du Québec a aussi eu l’idée de recréer le bruit de la pluie et du tonnerre avec les jeunes, et ce, avec aucun instrument. Ils ont tout orchestré seulement avec leurs mains et leurs pieds. Alors que les deux groupes ont pratiqué de manière séparée, ce ne sera qu’au moment du spectacle qu’on réunira le tout afin d’offrir un effet sonore surprenant avec un total de 30 jeunes!

Sur l’heure du midi, nous avions aussi eu l’occasion de travailler avec Gabriel du Collectif MDH, un groupe d’artiste de rue. Avec l’aide de quelques jeunes, ils ont peint une murale qui représente le dessus de la mer et qui viendra se juxtaposer au-dessus de la toile créée au Collège La Perla. Cette dernière servira elle aussi au décor du fameux spectacle.

Quel plaisir que c’était de voir les jeunes créer des liens entre eux, mais aussi avec le collectif Mueve lors des ateliers. Le plus beau était d’entendre Kamu, la fondatrice de l’organisme et la principale intervenante, nous confier qu’il y avait des personnes dans les groupes qu’elle n’avait pas encore vu sourire, mais qui le faisait en dansant… De plus, il était tellement impressionnant de voir la vitesse à laquelle ces adultes en devenir ont appris et à quel point ils ont évolué en si peu de temps. L’équipe Mueve a certainement marqué leur vie, de même qu’ils ont marqué la vie de nos danseurs.

N’oubliez pas d’aller voir l’album complet de photos en cliquant sur le diaporama ci-haut!

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.